[../les2crus/semeillan.html]
[../les2crus/semeillan.html]
[../cepage/terroir-cepage.html]
[./terroir-nature.html]
[../pages-zoom/champ-grele.html]
[../pages-zoom/vignes-menjon.html]
[../viticulture/ecologie.html]
[../fiches-techniques/fiches.html]
[../millesimes/millesime.html]
[../contact/contact.html]
[../version-anglaise/index.html]
[../infos/mentions-legales.html]
[../index.html]
[../primeurs/les-primeurs.html]
[Web Creator] [LMSOFT]

Un terroir ancestral

Un terroir est une terre civilisée par l’homme depuis des siècles dans le but d’obtenir les productions les plus adaptées à la nature de ses sols. Ainsi, Listrac et Moulis, dont l’occupation des sols est attestée depuis l’époque gallo-romaine, ont vu leurs terres se consacrer à la vigne et aux grains dès le Haut Moyen-âge. Au cours du XVIIIe siècle, la vigne supplantera les grains et entreprendra sa marche vers une monoculture qui s’est aujourd’hui imposée. Déjà, il y a trois siècles, comme ces cartes anciennes en témoignent, les meilleures croupes de graves étaient alors dédiées à la vigne. A cette époque, la reconnaissance du facteur qualité de ces terroirs de graves ne faisait que naître. Grâce à la sélection des cépages, la création de vignobles plantés à la rège, les nombreuses avancées dans la science de la vinification et la constance du travail des vignerons, entre autres facteurs, les terroirs ancestraux de Listrac et de Moulis offrent de nos jours un merveilleux support à la viticulture d’élite médocaine.