[../pages-zoom/diplome-chateau.html]
[../pages-zoom/dessin-chateau.html]
[./semeillan-naissance-jander.html]
[./semaeillan-fusion.html]
[../terroir/terroir-ecouter.html]
[../cepage/terroir-cepage.html]
[../viticulture/ecologie.html]
[../fiches-techniques/fiches.html]
[../millesimes/millesime.html]
[../contact/contact.html]
[./semaillan-listrac.html]
[../version-anglaise/index.html]
[../infos/mentions-legales.html]
[../index.html]
[../primeurs/les-primeurs.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
A l’origine, il n’y avait qu’un seul Château Sémeillan qui était un des crus les plus anciens et les plus importants de Listrac-Médoc. Le guide « Le Médoc et ses vins », créé par Edouard Féret et Théophile Malvezin et édité en 1876, lui attribua une production de 90 tonneaux, Messieurs le Baron de Castelnau et Drillon étant alors co-propriétaires. La Vicomtesse du Pavillon prit leur suite au début du XXe siècle, puis céda son  domaine à Monsieur P.A. Hostein en 1925. Lors du Classement de 1932, Château Sémeillan fut classé dans la catégorie des Crus Bourgeois de Listrac.
Au décès de Monsieur Hostein, en 1938, le domaine se trouva partagé entre ses trois filles : Mesdames Mazeau, Balleu et Bibian. Ainsi, à la suite de ce partage, fut créé le Château Sémeillan Mazeau. Fidèle à ses terroirs originels, le vignoble de Sémeillan Mazeau est aujourd’hui toujours situé sur le plateau graveleux du Champ de la Grêle. Point culminant du Médoc, ce site viticole qualitatif jouit d’un point de vue exceptionnel d’où l’on distingue nettement  les deux rives de la Gironde.