[./semeillan.html]
[../pages-zoom/semaillan-moulis.html]
[./semeillan-naissance-jander.html]
[./semaeillan-fusion.html]
[../terroir/terroir-ecouter.html]
[../cepage/terroir-cepage.html]
[../viticulture/ecologie.html]
[../fiches-techniques/fiches.html]
[../millesimes/millesime.html]
[../contact/contact.html]
[../version-anglaise/index.html]
[../infos/mentions-legales.html]
[../index.html]
[../primeurs/les-primeurs.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
COMMUNE DE MOULIS EN MEDOC, Appellation d’ Origine Contrôlée

L’Appellation d’Origine Contrôlée Moulis en Médoc est la plus petite des Appellations du Médoc. C’est tout à la fois une terre de moulins, de légendes et de grands vins. On raconte que Moulis tient son nom de la présence de moulins sur son territoire. Une légende dit aussi qu’en compétition avec Rome, elle a failli être le siège de la Chrétienté. Un pape, on ne sait point lequel, ordonna de construire deux églises : l’une dans le Médoc, l’autre sur les bords du Tibre. Il déclara que la commune entourant l’église terminée la première recevrait le nom de Rome. Le fait est que Moulis dut se contenter de rester ce qu’elle était, ce qui finalement n’était pas si mal. Les Dieux devaient d’ailleurs effacer une telle injustice en donnant au sol de Moulis de quoi faire de grands vins.
Les terroirs de Moulis sont proches de ceux de Listrac. Il se compose d’Est en Ouest d’un énorme massif de graves garonnaises particulièrement propice à la culture du Cabernet Sauvignon. Au centre se situe un sol argilo calcaire très favorable au Merlot, puis à l’Ouest, se dessine un terroir formé de graves pyrénéennes possédant les qualités nécessaires au parfait développement des deux cépages .
Au Moyen-âge, les agriculteurs ne s’intéressaient pas à cette partie de « mauvais cailloux » (origine  du nom du Lieu-dit Maucaillou), sur ces sols maigres, seule la vigne a su donner des résultats exceptionnels. Aujourd’hui, la commune compte 600 hectares de vignes : une dizaine de crus bourgeois et autres crus divers.